Bureau d’étude thermique

Spécialiste rénovation

Florianne ROYER

Etudes - Conseils - Expertises

06 75 73 77 12

Du lundi au vendredi 8 h -19 h

Page Contact

L’inspection thermique de votre logement est réalisée en première approche. Elle a pour but de vous sensibiliser à la rénovation thermique de l’existant, et d’étendre au besoin l’analyse par un audit thermique de l’existant accompagné de scénarios de travaux hiérarchisés.

Lors de la recherche de défaut d'isolation ou de perte d'énergie au moyen de la caméra thermique, il est préférable que la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur du bâtiment soit au moins de 10 °C.

Une caméra thermique enregistre l'intensité du rayonnement dans la partie infrarouge du spectre électromagnétique, et la convertit en image visible pour l’œil humain.

L'imagerie thermique consiste à transformer des mesures du rayonnement infrarouge en une image radiométrique, qui permet la lecture des valeurs de température. Ainsi, chaque pixel de l'image radiométrique est une mesure de température.


Applications de l’imagerie thermique dans votre habitation :

L’inspection au moyen de la caméra thermique est un moyen non invasif qui permet de surveiller et de diagnostiquer l’état des bâtiments. L'inspection de votre logement à la caméra thermique permet :

  1. de visualiser les déperditions d'énergie
  2. de détecter les défauts ou l'absence d'isolation, décollement d'enduit et problèmes de condensation
  3. de trouver les fuites d'air. Les fuites d'air non maîtrisées viennent en supplément du renouvellement d’air du système de ventilation. Le phénomène est plus ou moins amplifié selon les conditions de vent et le fonctionnement du système de ventilation. Ces fuites d’air induisent un besoin supplémentaire de chauffage, qui peut être de l’ordre de 10 % pour des systèmes de ventilation simple flux, et de 25 % pour des systèmes double flux.
  4. de trouver l'humidité dans l'isolation, les toits et les murs, dans la structure intérieure et extérieure. Un isolant mouillé met longtemps à sécher et favorise l'apparition de la moisissure et des champignons. L'humidité peut être difficile à localiser. Pour y parvenir, on modifie la température du bâtiment. Les matériaux humides étant plus lents à changer de température, ils deviennent clairement visibles.
  5. de détecter la moisissure et les zones mal isolées.
  6. d'identifier les ponts thermiques. Un pont thermique est une zone de l'enveloppe du bâtiment présentant une conduction thermique plus élevée. Son existence est liée aux contraintes de construction. Or la chaleur s'échappe de la zone chauffée vers l'extérieur par les matériaux offrant la meilleure conductivité thermique. Les effets d'un pont thermique sont :
  1. de repérer l'infiltration de l'eau dans les toits en terrasse. L'eau retenant la chaleur plus longtemps que les matériaux du toit, est parfaitement visible en fin de soirée ou la nuit, lorsque le toit lui-même est refroidi.
  2. de détecter les ruptures de canalisation d'eau chaude. La chaleur des conduites rayonne au travers de la surface, ce qui permet de suivre facilement leur parcours avec la caméra.
  3. de détecter les défaillances des canalisations du système de chauffage et celles des émetteurs.
  4. en prévention, d'identifier les problèmes électriques par examen des armoires électriques, les fusibles, les connexions. Elle détecte des problèmes invisibles à l'œil nu, qui peuvent alors être réparés.


Thermographie

Matériels utilisés :




Caméra thermique professionnelle FLIR



En complément :


Cône avec sonde à fil chaud pour mesure de débit d’air


Radiateur électrique soufflant pour faciliter le repérage des matériaux humides

 Trouver les fuites d’air

 Détecter les pertes de chaleur en zone froide

 Détecter les zones à risque de moisissures

 Identifier les ponts thermiques

22 la Gourdonnière

49270 CHAMPTOCEAUX


15 rue de la Plume

44230 ST SEBASTIEN / LOIRE



 SIRET :  80447655400014      



Plus Belle la Rénovation Energétique